Hoc Momento et GARE

GARE

Trois ans de suite, trois mois par an, Hoc Momento a mené des résidences artistiques dans la gare désaffectée de Barra do Piraí, ville moyenne de l’Etat de Rio de Janeiro, au Brésil.

Lieu structurel de la ville, tant pour l’identité culturelle qu’économique, la gare a pourtant été laissée à l’abandon pendant plus de vingt ans. Rassemblant la population, les associations, les artistes et les centres de formation locaux, Hoc Momento a effectué des actions artistiques et territoriales qui ont conduit à la réhabilitation de cette gare en lieu culturel.

Ce projet de recherche-création a eu pour but de restaurer la gare, à la fois physiquement - en la rendant viable et en la réinventant esthétiquement - et symboliquement - en écrivant et en jouant son histoire. Il lui a lui rendu sa force structurante pour la ville comme espace de rencontres, de débats et d’échanges.

Chaque année, plus d’une trentaine de personnes se sont impliquées dans le projet, rendu possible grâce à l’entraide, la solidarité, le mécénat de petites entreprises, la collaboration avec des écoles, le soutien de la MSH Paris Nord et de l’Université Paris 8 ; et l’accord de la Mairie de Barra do Piraí. La dernière année de résidence, Hoc Momento a ouvert la gare à une programmation culturelle locale, invitant les artistes de Barra do Piraí à s’approprier le lieu.

Dans la gare, il y a eu :

  • Des ateliers de pratique théâtrale, multigénérationnels, ouverts à toutes et à tous
  • Des ateliers de nettoyage, de réaménagement de l’espace
  • Trois spectacles in situ
  • Deux expositions de peintures
  • La construction collective d’une guinguette
  • Des rencontres-débat
  • Des ateliers de chants, de percussions, de flûtes
  • Plusieurs installations électriques pour la mise en place de projecteurs
  • La construction d’une loge pour les costumes
  • Des concerts
  • Des brocantes
  • Des ateliers de capoeira
  • Des manifestations de Jongo
  • Des tournages de clip vidéo
  • Des stages de danse


Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE
Gallerie de l'action culturelle d'Hoc Momento à GARE